Get Adobe Flash player

En suisse

En pastorale paroissiale ou diocésaine

Après des années vouées à l’éducation des jeunes, la plupart des Ursulines ont accueilli une mission en pastorale paroissiale ou diocésaine. Souvent, la proximité de la retraite professionnelle a amorcé le virage de cet engagement. Aujourd’hui, des Ursulines animent les presbytères de Bramois, d’Hérémence, de Montana. De là, comme de la Maison-Mère ou de Platta, à Sion, les sœurs s’impliquent dans :

  • l’accueil, la visite des personnes âgées, malades, isolées, en deuil…
  • le parcours des sacrements, l’animation liturgique, l’école de la prière, les mouvements d’Eglise…
  • les cours aux étrangers, l’accompagnement d’élèves, de requérants d’asile…
  • la participation aux conseils de communautés, aux équipes pastorales, aux chorales…

   Photo1

Vivre la fraternité de l’Evangile

Dans notre monde pluraliste, les Constitutions invitent les Ursulines à se «préoccuper de tout ce qu’il y a de vrai, de noble, de juste, de pur, d’aimable, afin de consacrer toute valeur à la gloire de Dieu». Encouragées à cultiver le préjugé favorable, les sœurs apprennent à découvrir les richesses des différentes cultures, nationalités, religions, générations. L’exercice de découverte se poursuit dans l’accueil, l’écoute, le dialogue et… les difficultés à surmonter, pour rencontrer l’autre en vérité !

Contribuer à former des communautés chrétiennes

Chaque communauté locale essaie de former un noyau, source de relations humaines dans la fraternité. Comment incarner l’Evangile : «J’ai eu faim… j’ai eu soif… j’étais un étranger… nu… malade… prisonnier» (Mt 25, 35-36) ? Au seuil d’une année pastorale, il revient à chaque communauté de s’interroger sur les réponses à donner aux interpellations de son milieu de vie.